Patricia de Brito

Patricia de Brito
Enseignante au Collège Educacentre (Programmes en Santé, Intervention en Travail Social)
Psychologue Clinique

Silhouette Of A Man's Head - Mental Health

Par définition, selon le Larousse, la psychologie est une « discipline qui vise la connaissance des activités mentales et des comportements en fonction des conditions de l’environnement ». Cependant, les domaines de recherche sont si divers qu’il est difficile de trouver une simple définition de la Psychologie. Elle peut aller de l’enregistrement de l’activité des cellules nerveuses jusqu’à l’étude des effets des psychothérapies. On a vu une évolution de sa définition au cours des dernières années. Aujourd’hui, quand nous parlons de Psychologie, nous faisons référence à la science du comportement et des processus mentaux, autant chez les individus que les groupes, en prenant en compte des facteurs biologiques, contextuels, sociaux, culturels, etc. La psychologie comporte plusieurs branches, telles que la psychologie clinique, du travail, sociale et familiale, scolaire, la neuropsychologie, entre autres.

Pourquoi célébrer le mois de la psychologie ?

Chaque année, en février, on célèbre le Mois de la psychologie au Canada, pour souligner les contributions des psychologues et expliquer comment la psychologie aide les gens à vivre une vie plus saine et plus heureuse, les collectivités à s’épanouir, les employeurs à créer de meilleurs milieux de travail et les gouvernements à élaborer des politiques efficaces1

Les effets de la COVID-19 sur la santé mentale

De nouveaux défis ont surgis depuis la COVID-19, autant pour les psychologues, que pour la population en général. La santé mentale a été affectée. La pandémie s’éternise, un surcroît de stress et d’anxiété est ressenti. Les restrictions, la mise à l’arrêt ou le ralentissement de l’économie, l’isolement, les pertes d’emploi, les effets de la maladie, les décès, les vaccins, la quarantaine, …enfin, la liste est longue. Toutes les générations sont affectées d’une manière ou d’une autre. Et ces séquelles peuvent perdurer dans le temps si l’on n’agit pas tout de suite, et si l’on ne prend pas soin de soi. C’est pourquoi, il y a un besoin accru d’aide psychologique actuellement. 

Une revue mondiale des publications de 2020 sur la COVID-19 (48 études) s’intéresse à l’impact de la COVID-19 sur la prévalence des troubles dépressifs et des troubles anxieux par rapport aux niveaux prépandémiques2. Les auteurs rapportent plusieurs résultats intéressants : ils estiment notamment que la COVID-19 serait à elle-seule, par rapport aux niveaux prépandémiques, responsable globalement d’environ 53,2 millions de nouveaux cas de troubles dépressifs et de 76,2 millions de nouveaux cas de troubles anxieux. 

Le gouvernement du Canada a mis à disposition plusieurs ressources pour soutenir la population pendant cette pandémie, tel que l’Espace Mieux-être Canada.

Prendre soin de sa santé physique et mentale

Prendre soin de sa santé mentale et physique

Depuis le début de la pandémie, le télétravail a augmenté et par conséquent, la sédentarité aussi. La position assise prolongée est source de nombreux dangers pour la santé. On passe ainsi beaucoup plus de temps devant les écrans. La fatigue s’installe. Il faut maintenant faire face à ces nouveaux défis imposés par la pandémie. Il est important de souligner que se maintenir actif physiquement aura des bienfaits sur votre santé mentale, diminuant ainsi le stress, l’anxiété, la dépression, etc. Comment prendre soin de soi physiquement et mentalement pour se sentir bien, et pouvoir être ainsi plus productif, heureux et surtout en bonne santé ? Voici quelques astuces pour vous aider :

  • Utilisez le télétravail à votre avantage en convertissant le temps de trajet habituel en une marche rapide dans votre quartier.
  • Montez/descendez les escaliers.
  • Suivez une vidéo d’exercices sur des chaînes YouTube ou app.
  • Faites du vélo.
  • Intégrez 2, 5, 10 ou 20 minutes d’activité à votre horaire. Chaque minute active compte!
  • Soyez patient et bienveillant envers vous-même (écouter ce que vous ressentez et acceptez vos réactions et émotions, misez sur vos forces personnelles, confiez-vous à un proche ou à une personne de confiance).
  • Maintenez une alimentation équilibrée et des bonnes habitudes de sommeil. 
  • Accordez-vous des moments de plaisir et de détente chaque jour (relaxation, méditation, pleine conscience, prendre un bain, lire un livre, regarder un film, écouter de la musique, écrire un journal, etc.).
  • Gardez contact avec vos proches. 
  • Évitez la consommation d’alcool, café, drogues, etc.

Les professions aidant les personnes en détresse

Aider les personnes en détresse

Nous avons de plus en plus besoin de professionnels préparés pour faire face à cette crise sanitaire et soutenir ainsi les personnes en détresse. Les psychologues, psychiatres, médecins de famille, coachs de vie, sophrologues, yoga thérapeutes, travailleurs sociaux, entre autres, peuvent aider les personnes à améliorer leur santé mentale. 

Vous pouvez, vous aussi, faire partie des professionnels qui aident chaque jour les individus en besoin pendant cette pandémie. Le Collège Éducacentre offre un programme en Intervention en Travail Social. Au terme du programme, vous serez en mesure d’accueillir et d’accompagner, avec respect et empathie, les personnes vivant des défis personnels, interpersonnels et sociaux, dans le but de contribuer à leur mieux-être. La relation d’aide est au cœur de toutes vos interventions. En tant qu’intervenant en travail social, vous aiderez les personnes à développer leurs habiletés et capacités à utiliser leurs propres ressources et celles de la communauté pour trouver des solutions à leurs difficultés et ainsi contribuer à leur mieux-être. Ce programme comprend notamment un cours de 45 heures sur le développement de la personne. Ce cours vous permettra de comprendre différentes théories sur la psychologie du développement humain (enfance, adolescence et âge adulte). Ces différentes étapes sont présentées de façon à bien saisir les caractéristiques, les facteurs d’influence ainsi que les principaux changements rencontrés par la personne tout au long de sa vie.

Groupe de discussion

1Société Canadienne de Psychologie, www.cpa.ca/fr

2Santomauro, D. F., Mantilla Herrera, A. M., Shadid, J., Zheng, P., Ashbaugh, C., Pigott, D. M., Abbafati, C., Adolph, C., Amlag, J. O., Aravkin, A. Y., Bang-Jensen, B. L., Bertolacci, G. J., Bloom, S. S., Castellano, R., Castro, E., Chakrabarti, S., Chattopadhyay, J., Cogen, R. M., Collins, J. K., … Ferrari, A. J. (2021). Global prevalence and burden of depressive and anxiety disorders in 204 countries and territories in 2020 due to the COVID-19 pandemic.

Recevez de l’information sur notre programme d’intervention en travail social!

Découvrez notre programme Intervention en travail social

Intervention en travail social
Plus d’info