Formation de base : un enjeu essentiel pour les francophones au Canada

Par Yvon Laberge – Président du Collège Éducacentre

___________

___________

Une étude de l’OCDE (2013) [1] a conclu que les niveaux d’alphabétisme les plus élevés entraînent de meilleurs revenus et réduisent les risques de se retrouver au chômage. Le marché du travail fournit d’ailleurs de multiples occasions d’utiliser ces compétences, ce qui en favorise le maintien, voire l’amélioration.

Cependant, différentes études postulent que plus de 56 % des francophones en situation minoritaire sont analphabètes fonctionnels. Ces orientations mettent à risque les adultes francophones de vivre de manière permanente des situations d’exclusion sociale, culturelle et économique. Le développement économique inclusif demande l’adaptabilité et la résilience individuelle et communautaire. L’alphabétisme et le développement des compétences multiples sont les outils de base de la solidarité et de l’inclusion.

Le fait indéniable de l’apprentissage chez les adultes comme apport essentiel au mieux-être d’une communauté et de ses citoyens mène à un questionnement sur les stratégies que l’on doit mettre en place en contexte minoritaire francophone. De quel apprentissage avons-nous besoin au 21e siècle? Quel est le but de l’apprentissage dans le contexte actuel de la transformation économique et sociale? Quelles mesures faut-il prendre pour assurer le développement d’espaces et d’occasions d’apprentissage? Comment l’apprentissage doit-il être organisé?

Au Collège Éducacentre, la réussite de la personne apprenante est au cœur de nos actions. L’adulte francophone s’investit dans une activité de formation pour diverses raisons; l’intégration économique, l’amélioration de sa langue, la formation professionnelle, l’obtention de son diplôme secondaire ou son équivalence, l’obtention d’un diplôme collégial ou universitaire, l’acquisition de compétences pour appuyer le développement de son enfant, etc. Le système de formation est caractérisé par différents services de formation qui viennent répondre à ses objectifs d’apprentissage. Cependant, dans un continuum d’apprentissage, l’adulte apprenant ne devrait pas être confronté à des contraintes créées par l’accès à l’un ou l’autre des services dont il a besoin. C’est la responsabilité des différentes instances de fournir des ponts et des passerelles afin de permettre à la personne apprenante de réussir.

Les services actuellement offerts par le Collège Éducacentre dans le volet de la formation de base sont plutôt limités. Nous travaillons pour augmenter le nombre de services offerts en alphabétisation, en développement des compétences essentielles et pour rendre l’accès à une formation pour obtenir une équivalence de diplôme d’étude secondaire. Si vous connaissez quelqu’un en besoin de ce type de service, que ce soit un proche, un voisin ou un collègue de travail, nous vous prions de communiquer avec le Collège Éducacentre. Si nous ne pouvons pas vous servir directement, nous pouvons vous référer à d’autres services existants.

[1] Programme pour l’évaluation internationale des compétences des adultes (2013).

LA FORMATION DE BASE : AUX ORIGINES DE LA CRÉATION DU COLLÈGE ÉDUCACENTRE

C’est par le biais de la formation de base que le Collège Éducacentre a vu le jour en 1976!

Plus de 40 ans après l’offre de premiers cours en formation de base et alphabétisation, le Collège considère qu’il est essentiel de maintenir un service gratuit pour appuyer les apprenants souhaitant augmenter leurs compétences de base et ainsi contribuer à l’épanouissement de la communauté francophone.

Avec des instructeurs expérimentés, le programme offre un enseignement personnalisé, flexible et adapté à la réalité de chaque apprenant. Les petites classes permettent de respecter le rythme d’apprentissage de chacun.

2019-01-28T04:06:26+00:0028 janvier 2019|Uncategorized|0 Comments