Sandra Hassan Farah

Sandra Hassan Farah

Spécialiste de contenu au Collège Éducacentre
Technique en Intervention Sociale

La journée internationale de la prévention du suicide : maintenons la flamme allumée!

view-yellow-ribbon-with-human-hands

La journée internationale de la prévention du suicide sera célébrée le 10 septembre 2023 partout dans le monde. Cette journée est marquée symboliquement par la mise en place d’une chandelle allumée à 20h pour démontrer le soutien aux personnes pour qui la flamme intérieure s’éteint.

Prenons connaissance de la réalité en chiffres

Cette 21ème édition met en lumière des chiffres édifiants!

Nous comptons environ un million de personnes dans le monde qui chaque année décident de mettre fin à leur jour. Selon le site de l’AQPS, une personne se suicide toutes les 40 secondes et une personne tente de mettre fin à ses jours toutes les 3 secondes. 

La pensée du suicide comme acte libératoire touche tout le monde. Cependant, il est noté une hausse de suicides ou tentatives de suicide chez les plus jeunes. Selon le gouvernement du Québec, « le taux de visites aux urgences en raison de tentative de suicide a augmenté d’environ 80 % entre 2019 et 2021 chez les jeunes filles âgées de 10 à 14 ans (de 49,2 à 90,9 par 100 000 personnes) et d’environ 20 % chez les adolescentes et jeunes femmes de 15 à 19 ans (de 187,4 à 227,3 par 100 000 personnes). »

Il est à noter que le taux de suicide chez les garcons à l’échelle mondiale restent 2,5 fois plus elevé que chez les filles selon l’UQAM. 

L’agence de la Santé Publique du Canada a publié le schéma suivant en 2023 :

Source: Agence de la santé publique du Canada

Le suicide reste la 2ème cause de décès au Canada chez les jeunes et jeunes adultes âgés de 15 à 34 ans. 

A travers cette journée de sensibilisation, de nombreux ateliers, groupes de parole et de démystification du suicide seront offerts afin de lutter contre les préjugés et donc de venir en aide aux personnes qui en ont besoin de manière plus soutenante.

Comprenons davantage le sens du suicide

Comprendre les causes du suicide permet de prévenir cet acte ultime. Mais il est avant tout important de comprendre que de se donner la mort n’est pas forcément l’objectif final de cet acte. Cela peut être un appel au secours où l’envie de vivre est encore présente, mais que la nécessité d’en finir prend une place importante dans l’esprit de la personne. Reconnaître l’ambivalence de la personne, entre son désir de vivre (et non de survivre) et son besoin d’en finir (comme un acte libératoire), permet de mieux soutenir la personne en détresse. 

De nombreux mythes et préjugés entourent l’acte du suicide; en voici quelques-uns :

  • « Toute personne qui songe au suicide montrent des signes de dépression » : parfois, mais pas toujours. Certaines personnes peuvent être rieuses ou encore insensibles ou fermées à toute émotion. Et pourtant, elles peuvent avoir les mêmes pensées.
  • « La personne qui songe au suicide veut mourir coute que coute » : non, pas forcément. L’acte de suicide peut être un appel au secours. La personne ne tolère plus ses souffrances, mais elle s’accroche encore à la vie. 
  • « On peut aider une personne en détresse psychologique sans être un professionnel de la santé » : oui, toute personne peut poser une main sur l’épaule de la personne en souffrance pour lui démontrer qu’elle n’est pas seule. Faire preuve d’empathie et ouvrir le dialogue sont deux actions positives et soutenantes pour la personne en détresse. 

Réagissons face à une personne démontrant une tendance suicidaire

Si une personne de votre entourage manifeste des signes de détresse sévère, vous pouvez réagir et l’accompagner dans son parcours de vie difficile. 

Tout d’abord, il existe un numéro gratuit : 1 866-APPELLE (277-3553), ou encore le 911.

Le premier numéro est une ligne d’écoute et de conseils alors que le 911 est a contacter en cas de danger imminent (paroles suicidaires serieuses, mise en action des menaces de suicide, crise de detresse…). 

Dans l’accompagnement d’une personne en détresse, il est essentiel de faire preuve d’une grande écoute, tout en s’assurant de se protéger mentalement. Les interactions peuvent être déstabilisantes et elles peuvent vous mettre en danger psychologique.

  • Faites preuve d’empathie : ne jugez pas la personne et au contraire, essayez de comprendre ce qu’elle vit. 

  • Ouvrez le dialogue ouvertement : vous pouvez lui demander ses intentions en utilisant le terme de “suicide”. 

  • Insufflez un vent d’optimisme RÉALISTE dans sa vie. Il est important d’être positif, mais tout en restant réaliste. Les mensonges et fausses promesses (même bien intentionnées) peuvent aggraver la situation. 

Si vous souhaitez participer à cette journée en organisant des activités avec votre entourage ou votre communauté, vous pouvez trouver des idées sur le site internet de l’Association Québécoise de la Prévention du Suicide (AQPS), https://aqps.info/journee-mondiale-de-la-prevention-du-suicide/

Apprenons davantage sur la relation d’aide

Educacentre a développé un cours spécifique intitulé « La relation d’aide ». Ce cours permet d’adapter les interventions en utilisant l’empathie, la flexibilité, l’écoute et le respect afin d’offrir un espace sécurisant aux personnes en situation de détresse.  A la fin du cours, l’étudiant sera capable de créer une relation de confiance avec les usagers les plus fragiles.

N’hésitez pas à contacter l’équipe du collège Educacentre pour connaître l’ensemble des offres de cours pour la formation en Intervention en travail social

Aidez-nous à sensibiliser plus de monde en partageant cet article

Total Views: 311Daily Views: 1

Recevez de l’information sur notre programme d’Intervention en travail social

Découvrez notre programme Intervention en Travail Social

Intervention en travail social