Sandra Hassan Farah

Sandra Hassan Farah

Spécialiste de contenu et chargée de stage pour le programme
Intervention en Travail Social

Redistribuer les richesses grâce à la conscience et l’action collective.

Le 20 février est marqué par la journée mondiale de la justice sociale. Cette journée a été décrétée lors de la soixante-deuxième Assemblée Générale des Nations Unies en 2007 et a été mise en pratique en 2009. Cette assemblée était composée de représentants des gouvernements, de syndicats de travailleurs et d’organisations d’employeurs de 182 États membres.

Des définitions 

Nous pouvons nous demander ce que signifie la justice sociale alors que ce sont deux termes qui ne s’assemblent pas forcément de prime abord. 

Selon le site internet La Toupie (le dictionnaire politique), « La justice sociale est un principe politique et moral qui a pour objectif une égalité des droits et une solidarité collective qui permettent une distribution juste et équitable des richesses, qu'elles soient matérielles ou symboliques, entre les différents membres de la société. »

Cela signifie que la justice sociale est en faveur d’un accès universel aux biens matériels et intellectuels, sans aucune restriction de race, religion, genre, niveau social, etc…

Cela implique également une volonté de l’État de répondre aux besoins de tous les citoyens en compensant les inégalités sociales et en s’assurant que chacun ait accès à la culture et aux avancées économiques. 

Une autre définition de la justice sociale nous a interpellée. Elle est extraite du site Melchior: « La justice sociale est une construction sociale et politique qui définit la légitimité de l’ordre social et des modalités de distribution et redistribution des richesses au sein d’une société. La justice sociale peut reposer sur des principes différents et n’implique alors pas les mêmes choix de société. »

Cette définition sous-entend que selon les sociétés, ce concept peut être interprété différemment. D’un État à un autre, la justice sociale ne sera pas appliquée de la même manière.

Comprendre la justice sociale 

La notion de justice sociale est subjective : c’est d’ailleurs pour cela que ce concept interroge, interpelle, voire dérange parfois. Le terme « justice » laisse peu ou pas de place à la subjectivité. La justice s’applique à tout citoyen et la Loi se veut équitable. Le terme « social » prend en considération l’aspect environnemental de la personne. Lorsqu’on associe ces deux termes, le sens évolue vers l’idée d’une redistribution de richesses de manière équitable à toutes les personnes composant une société. 

Cependant, chaque société a un fonctionnement différent et les définitions d’égalité et d’équité diffèrent d’un État à un autre. 

En évoquant le concept de justice sociale, les Nations Unies souhaitaient faire réduire considérablement les inégalités dans tous les pays du monde, peu importe leur régime politique ou leur PIB en créant une coalition mondiale. La justice sociale a donc pour objectif premier de faire reconnaître les droits de toute personne en lui offrant un accès aux évolutions économiques, culturelles, etc… Le fait d’évoquer la justice sociale et de la définir, ne signifie pas seulement qu’il faut générer de nouveaux emplois ou de s’assurer que les salaires s’alignent sur le coût de la vie. C’est aussi promouvoir la dignité de chaque individu et leur garantir que leurs droits et leur libre expression seront respectés. 

Pour les Nations Unies, le développement de la justice sociale est primordial pour maintenir le plus possible la paix dans le monde. Bien que cette idée semble utopique, particulièrement au regard des faits sociaux marquant ces dernières années, cette notion de justice sociale semble nécessaire pour rappeler la Valeur de l’Homme et pour rappeler que les inégalités persistent inéluctablement.

Agissons

  • En 2020, 160 millions d’enfants étaient forcés de travailler
  • En 2021, entre 702 millions et 828 millions de personnes ont souffert de la faim dans le monde
  • En 2022, 63 pays interdisaient l’homosexualité

Source : https://www.lianescooperation.org/actualite/journee-mondiale-de-la-justice-sociale/

Chaque personne a une responsabilité individuelle face au respect de la justice sociale dans sa propre société. 

Le 20 février est LA journée pour dénoncer les inégalités dans le monde et pour lutter en faveur des droits pour tous, sans aucune forme de discrimination. 

Réfléchissons aux actions que nous pouvons mener au quotidien, avec nos proches (familles, amis, voisins). Chaque action soutient le concept de justice sociale!

Le programme d’Intervention en travail social du Collège Éducacentre

Dans le cadre de la formation Intervention en Travail Social, l’équipe d’experts du collège Educacentre a développé deux cours spécifiques intitulés « Enjeux sociaux et contemporains : peuples autochtones et nouveaux arrivants » et « Enjeux sociaux et contemporains II : itinérance, milieu carcéral ». Ces deux cours permettent de comprendre les enjeux politiques et sociétaux actuels. En considérant les populations mentionnées dans ces deux cours, vous identifierez les différents défis et problématiques qu’elles rencontrent. Le concept de justice sociale apparaît en filigrane tout au long de ces deux cours. 

N’hésitez pas à contacter l’équipe du collège Educacentre pour connaître l’ensemble des offres de cours pour la formation en Intervention en travail social. 

Aidez-nous à sensibiliser plus de monde en partageant cet article

Total Views: 1 516Daily Views: 3

Nos derniers articles Santé

Recevez de l'information sur notre programme d'Intervention en travail social

Découvrez notre programme Intervention en Travail Social

Intervention en travail social