Politique de harcèlement2018-04-30T08:53:20+00:00

Politique de harcèlement


Aucun type de harcèlement n’est toléré au Collège Éducacentre.

Le harcèlement psychologique est une conduite vexatoire se manifestant soit par des comportements, des paroles ou des gestes répétés, qui sont hostiles ou non désirés, laquelle porte atteinte à la dignité ou à l’intégrité psychologique ou physique de la personne et qui entraîne, pour celle-ci, un milieu de travail ou d’études néfaste. Une seule conduite grave peut constituer du harcèlement si elle a les mêmes conséquences et si elle produit un effet nocif continu pour la personne.

Le harcèlement sexuel se définit par une conduite à connotation sexuelle non désirée qui a pour effet soit d’offenser, d’humilier ou de porter atteinte à la dignité ou à l’intégrité physique ou psychologique d’une personne ou d’un groupe de personnes, soit d’entraîner pour cette ou ces personnes un environnement ou des conditions d’études ou de travail défavorables.

Le harcèlement discriminatoire se définit par une conduite se manifestant, entre autres, par des paroles ou des gestes répétés, à caractère vexatoire ou méprisant à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes. L’abus d’autorité ou de pouvoir, quant à lui, se définit comme étant l’exercice de l’autorité ou du pouvoir de manière abusive, inappropriée, illégitime ou indue. Il se manifeste, entre autres, par des comportements d’intimidation, de menace, de chantage ou de coercition qui nuisent à l’épanouissement et au rendement d’une personne. L’abus d’autorité ou de pouvoir peut ainsi mener à l’une ou l’autre des formes de harcèlement.

En cas de violation, le Collège Éducacentre encourage les parties victimes, ceux qui sont au courant ou témoins, à reporter immédiatement les inconduites de harcèlement à la direction des études. La direction des études analysera la situation.
Aucun type de harcèlement ne sera toléré au Collège Éducacentre.

Procédure

  • Un étudiant ou le personnel du Collège Éducacentre qui est accusé de harcèlement psychologique, sexuel ou discriminatoire sera référé à la direction des études soit par un membre de l’équipe, soit par un étudiant ou un instructeur.
  • La direction des études analysera la situation et avisera l’étudiant de la directive à prendre. Selon la gravité des accusations, le Collège devra aviser les services de police.